Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 07:44

Kim Jin-kyeong est né en 1953, il est écrivain, poète et professeur de coréen. Selon l'éditeur, il a inventé cette histoire de chats « pour consoler ses deux filles très attristées par la perte du chat de la famille » (un petit côté Peter Pan ou Tolkien donc). Et c'est à peu près tout ce qu'on peut trouver sur cet auteur !



Récapitulatif complet de la série L'école des chats

parue chez Philippe Picquier


L'école des chats

Tome 1 : Le secret de la Grotte de Cristal, 160 pages, janvier 2004

Tome 2 : Le cadeau magique, 160 pages, février 2005

Tome 3 : La prophétie se réalise, 160 pages, septembre 2005

Tome 4 : Je te sauverai des ténèbres, 160 pages, septembre 2006

Tome 5 : La montagne des âmes, 192 pages, novembre 2006

Coffrets : un avec les 3 premiers tomes, un avec les 5 tomes ; une intégrale en 2 tomes, 844 pages, octobre 2007


Les nouvelles aventures de l'école des chats

Tome 1 : Les défenseurs de l'épée du Soleil, 144 pages, octobre 2007

Tome 2 : Le secret de la couronne d'or, 144 pages, mars 2008

Tome 3 : Le Bulgassari blanc, 152 pages, août 2008


Les dernières aventures de l'école des chats

Tome 1 : Le miroir de bronze, 168 pages, mars 2009

Repost 0
Published by Catherine - dans Asie
commenter cet article
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 10:50
Voici le deuxième bilan de ce blog et du défi.

Le blog
27 articles (dont 10 seulement en mai) ; 6 participantes ; 8 liens
1 chronique pour l'Afrique, 2 pour l'Amérique, 2 pour l'Asie (dont une divisée en 5 articles), 2 pour l'Europe (dont une hors-défi) et encore aucune pour l'Océanie
10 pages dont la nouvelle répertoriant les Événements littéraires
298 visiteurs qui ont vu 889 pages et ont posté 9 commentaires ; 2 inscrits à la newsletter
Provenances des visiteurs : 61 % provenance directe, 14 % communauté plateforme, 5 % provenance externe, 19 % moteurs de recherche - (Les nouveaux pays sont en rouge) Algérie, Allemagne, Angleterre, Argentine, Belgique, Bénin, Bulgarie, Canada, Côte d'Ivoire, Croatie, Danemark, Espagne, États-Unis, France (dont Martinique), Grèce, Hong Kong, Hongrie, Italie, Japon, Liban, Luxembourg, Moldavie, Pays-Bas, Porto Rico, Roumanie, Russie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Ukraine...

Le blogrank
Moins d'articles = moins de visiteurs = moins de blogrank : de 50 à 64 puis chute...

Les pays choisis
Afrique : 1. Cameroun - 2. Algérie, Djibouti, Nigéria
Amérique : 1. États-Unis - 2. Canada
Asie : 1. Japon - 2. Corée du Sud
Europe : 1. Angleterre - 2. France - 3. Allemagne - 4. Espagne
Océanie : 1. Australie - 2. Nouvelle-Zélande

Les auteurs les plus choisis
1. Haruki Murakami (Japon) par 4 participantes
2. Abdourahman A. Waberi (Djibouti), Jin-kyeong Kim (Corée du Sud) et Andreas Eschbach (Allemagne) par 2 participantes

Les titres les plus choisis (par ordre alphabétique)
Aux États-Unis d'Afrique (Djibouti) par 2 participantes
L'école des chats (Corée du Sud) par 2 participantes
La fin des temps (Japon) par 2 participantes
Kafka sur le rivage (Japon) par 2 participantes

Les 15 articles les plus consultés
Bilan de Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents - 1
Quelques auteurs de l'imaginaire pour l'Europe
Bilbi présente Aux États-Unis d'Afrique, d'Abdourahman A. Waberi
1984, de George Orwell : le roman qui a déclenché ce défi
A Girl from Earth présente L'école des chats, de KIM Jin-kyeong
Quelques auteurs de l'imaginaire pour l'Amérique - 2
La ferme des animaux, de George Orwell
Pando de 'La boîte de Pandora'
A Girl from Earth de 'Lecture sans frontières'
Iani de 'Carnet de lectures'
Catherine de 'La culture se partage'
Sylvie de 'Le boudoir des livres'
Catherine présente Le secret de la Grotte de Cristal, de KIM Jin-kyeong
Catherine présente La prophétie se réalise, de KIM Jin-kyeong
Iani présente La douleur de la terre, de David Farland

Lorsque vous m'envoyez un article, n'oubliez pas de dire dans quelle communauté vous souhaitez qu'il soit placé. Pour vous faire une idée du contenu de ces communautés, vous pouvez consulter Sur les communautés et voir leurs spécificités (SF, fantastique, contes...).

Je suis déçue que ce défi ne fonctionne qu'avec 6 participantes... Il est vrai que je n'en ai pas fait la 'promotion' comme je l'avais fait pour le défi Littérature policière sur les 5 continents. Alors patience... Et quand même, je vous souhaite bonnes lectures et bon défi !
Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 07:20
Bridge of Birds (La magnificence des oiseaux) de Barry Hughart

Une histoire aux couleurs « fantasy-esques » qui se déroule dans une Chine légendaire du IVe siècle, « une Chine Ancienne qui ne fut jamais » selon les termes de l'auteur, un protagoniste qui répond au nom étrange mais non moins amusant de Boeuf Numéro Dix, son compère, non moins intrigant, un sage alcoolique (!!!), une enquête, des aventures, une histoire de princesse, de l'humour, un titre plein de charme et de poésie, le tout imaginé par un Américain, il ne m'en fallait pas plus pour attiser ma curiosité !

Quatrième de couv'
« Pour lutter contre une épidémie pour le moins singulière - puisqu'elle sait compter et ne touche que les enfants de son village - Boeuf Numéro Dix se rend à Pékin le jour de son dix-neuvième anniversaire. Là, il rencontre un vieil alcoolique, un sage qui bien des années auparavant fut célèbre sous le nom de Maître Li. De retour au village de Kou-Fou, tous deux découvrent sans mal que Fang le prêteur sur gages et Ma le Grigou ont empoisonné les enfants par erreur. Les deux coupables ont pris la fuite, mais il reste à guérir les enfants...
Ainsi commence la première enquête de Boeuf Numéro Dix et Maître Li, dans une Chine qui ne fut jamais, où la recherche de la Grande Racine de Pouvoir les conduira à briser la terrible malédiction qui pèse sur la princesse aux oiseaux...
Narrée avec beaucoup d'humour, récompensée par le World Fantasy Award 1985, cette aventure délirante - où les personnages principaux échappent à la mort à chaque chapitre - ravira autant les amateurs des enquêtes du juge Ti que les lecteurs assidus de Terry Pratchett. »

Il lui a fallu quand même 5 années de douce fermentation dans ma PAL avant que je ne trouve l'occasion de savourer les pages de ce roman, et quel plaisir de replonger dans l'univers merveilleux et magique de la Fantasy ! À noter toutefois, pour la petite anecdote, que lors de sa première parution en 1984, ce livre était sorti dans une collection de littérature générale, puis, le succès n'étant pas au rendez-vous et sur l'intervention d'Ann McCaffrey, écrivaine américaine de science-fiction et fan du livre, ce dernier a été réédité l'année suivante dans une collection de Fantasy et a rencontré un succès immédiat couronné du prestigieux World Fantasy Award.

Je me souviens d'un travail de rédaction que nous avait confié l'institutrice quand j'étais en primaire : on étudiait alors les mécanismes et les conventions des contes et l'on devait s'en inspirer pour en inventer un à notre tour. Ce n'était pas très compliqué, tout conte a un (ou plusieurs) héros avec des caractéristiques particulières définies à l'avance, ce dernier a toujours une quête, un ou plusieurs objets magiques et des épreuves sur son parcours.
En découvrant cette histoire, ce schéma m'est revenu en tête car l'intrigue a effectivement ce côté très convenu des contes en général, mais c'est dans l'art de narrer les événements et de captiver son public que l'on reconnaît le talent du conteur, et en cela, Barry Hughart n'en manque pas.

On s'attache très vite à nos deux compères qui n'ont rien des héros types des récits d'aventures. Boeuf Numéro Dix a sa jeunesse et de l'énergie à revendre mais peu d'expérience de la vie, Maître Li a des idées plein la calebasse et la sagesse des années mais un léger défaut de caractère, le tandem, atypique, est truculent, le récit est teinté d'un humour espiègle et ne manque pas de rythme, nos deux acolytes enchaînent les épreuves dans leur quête de façon presque parodique. J'ai apprécié la concision des descriptions concernant les déplacements, l'auteur se concentre sur l'action et c'est vraiment très appréciable, dans ce type de récit en tout cas, et quand il s'attèle aux descriptions, il nous plonge dans une Chine mythique dont on regrette presque qu'elle soit imaginaire.

J'ai été assez impressionnée aussi par le développement de cette intrigue qui commence par une histoire d'épidémie qui atteint les enfants d'un village, un événement relativement « banal », et qui mène à un magnifique conte de fée coloré de légendes et mythes chinois, avec un dieu amoureux d'une princesse (aaah quelle jolie histoire vraiment !).

Si, dans l'ensemble, j'ai suivi comme ça le récit sans être vraiment absorbée mais en passant tout de même un très agréable moment de lecture, c'est vers la fin, le dernier tiers du livre que j'ai commencé à réaliser la très belle histoire qui s'était dessinée sous mes yeux, la fin est superbe, digne d'un conte merveilleux. On réalise alors que rien n'a été laissé au hasard, que tout est à sa place dans cette intrigue subtilement développée, et ça donne envie de découvrir les autres tomes de cette série (ça tombe bien, j'ai les deux suivants dans ma PAL, The Story of the Stone et Eight Skilled Gentlemen - je pensais au départ que les trois tomes formaient une histoire unique mais en fait non).

À noter que l'auteur avait prévu 7 tomes, voire plus, mais des conflits éditoriaux lui auraient fait renoncer à l'écriture pour toujours.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 24 mai dans Lecture sans frontières, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles d'A Girl from Earth.

Repost 0
Published by A Girl from Earth - dans Amérique
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 07:46
La douleur de la terre de David Farland
Tome 1 des Seigneurs des Runes
Pocket - 628 pages

Résumé
Il existe un monde ancien où règne un étrange système de magie. Certains nobles peuvent s'approprier les Dons d'autres hommes : Intelligence, Force, Vue ou Odorat. Les plus puissants sont appelés les Seigneurs des Runes. En contrepartie, ils s'engagent à assurer la subsistance de leurs Dédiés et de leur famille.
Mais celui qu'on surnomme le Seigneur-Loup s'est également octroyé les Dons de certains animaux et rêve de prendre le pouvoir absolu sur le royaume. Face à lui, le jeune prince Gaborn est peu armé pour le combattre. Lui ne rêve que d'amour et d'une vie paisible sans magie...

« Les Seigneurs des Runes est une formidable saga de fantasy épique : lisez-la, vous ne l'oublierez jamais ! » Terry Brooks

Mon avis (court)

Afin de ne pas ennuyer les personnes qui ne voudraient connaître que mes impressions sans avoir envie de connaître plus de détails de l'histoire, j'ai décidé de faire deux « critiques », une plus courte et résumée, et l'autre plus développée qui explique mieux l'histoire pour ceux qui seraient plus intéressés.

J'ai donc mis pas mal de temps pour lire ce livre, non pas par manque de motivation, mais par manque de temps (pour changer !). Parce que j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, malgré quelques petits défauts. Avant de parler des points négatifs, commençons par les plus de ce livre.

Tout d'abord, ce qui fait la particularité de ce livre (et certainement de toute la série), c'est le système de magie qui est très original. Il s'agit d'un système de Dons faits d'un individu à l'autre (plus de détails dans l'avis du dessous). Non seulement c'est une magie que l'on n'a pas l'habitude de voir dans d'autres sagas, mais en plus elle est très bien expliquée, organisée et mine de rien très complexe.
En plus de cette originalité, Farland présente beaucoup les magies élémentaires (eau, feu et terre principalement) utilisées par des magiciens.
On trouve aussi plein de créatures imaginaires et originales. Un autre plus est qu'il y a beaucoup d'action, sans vraiment de temps morts. Ces 628 pages ne représentent que 5 jours de la vie de nos personnages. Et l'action commence dès le premier chapitre !

Un autre point positif, c'est la manière dont est narrée l'histoire. Chaque chapitre (ou presque) nous montre le point de vue d'un personnage différent, ce qui nous permet de découvrir un même évènement de plusieurs points de vue.

Passons au côté plus négatif. Ce qui me dérange le plus, c'est Gaborn. En effet, on voit vite que ce sera le jeune qui devra sauver le monde, qui devient de plus en plus puissant au fil du temps et ce malgré lui... On voit que sa part de responsabilité va être cruciale dans la lutte contre le mal. Et il est trop « trop bon », ses pensées sont toutes positives, il n'a aucune mauvaise intention, tout ce qu'il veut c'est le bien des gens qui l'entourent. En gros, il est une sorte d'« Élu », ce qui fait un peu trop Fantasy cliché à mon goût.

Malgré ce petit défaut, j'ai beaucoup aimé ce premier tome et c'est sans hésitation que je me lancerai dans la suite.

Mon avis (plus développé)

Contrairement à la plupart des autres séries que j'ai lues, dans celle là, l'action commence dès le début. Le premier chapitre (d'à peine 6 pages) ouvre le livre sur l'arrivée d'espions envoyés par l'ennemi au château Sylvarresta. Chaque chapitre (en général) prend le point de vue d'un personnage différent (un peu comme dans les Aventuriers de la mer). J'aime beaucoup cette manière de décrire l'histoire, on se rend ainsi compte de la perception des différents personnages pour un même évènement. On voit également la différence entre ce qu'ils pensent et ce qu'ils font paraître d'eux.

On découvre vite qui sont les « gentils » et qui sont les « méchants », et surtout LE méchant tout puissant et LE gentil en phase de devenir tout puissant, comme dans pas mal de livres Fantasy.
Gaborn, le jeune fils du roi Mendellas Orden, a fait le voyage vers le château Sylvarresta afin de faire la cour à la princesse Iomé dans l'espoir de l'épouser. Le roi Orden (le père de Gaborn) et le roi Sylvarresta (le père d'Iomé) étant de grand amis, ils avaient dans l'espoir d'unir leurs deux enfants.

C'est donc ainsi que Gaborn s'est retrouvé mêlé à la bataille contre le puissant Raj Ahten. Il va très vite découvrir que son destin est de le détruire de ses propres mains.

Jusqu'ici on pourrait donc penser que cette saga est des plus classiques. Sur le fond, ce n'est pas faux. Mais ce qui fait toute son originalité, c'est le système de magie créé par Farland. En effet, il est basé sur un système de « Dons » faits par les souverains à leurs seigneurs ou combattants, en échange d'une promesse de protection de cette personne et sa famille.
Afin de mieux comprendre, je vais vous donner un exemple : une famille de paysans pauvres peine à survivre avec le peu de moyens qu'ils ont pour vivre. Un membre de la famille décide donc de faire un Don à son seigneur afin de récolter de l'or et une protection. On détermine ensuite quelle « capacité » est la plus présente chez le paysan. Il peut s'agir de la Vue, d'Odorat, d'Ouïe, de Charisme ou même d'Endurance, de Force, d'Intelligence, d'Agilité ou de Métabolisme. Si on fait don de sa vue, on devient aveugle, et la personne recevant le don voit sa vision s'accroître. Un don d'ouïe rend sourd le « Dédié » (c'est comme ça qu'on appelle la personne offrant son attribut) et augmente celle du seigneur ou du combattant recevant le don. Celui de Force enlève toute capacité de se tenir debout, voire même de bouger, celui d'intelligence fait perdre la mémoire et rend complètement idiot, celui de charisme rend laid, etc.
Pour en revenir à mon exemple : on va dire que l'attribut le plus marqué de notre paysan est la force, une fois que le don est effectué, celui-ci ne pourra plus rien faire tant que son Seigneur sera en vie, mais en échange, sa famille pourra à nouveau vivre dans l'aisance. À côté, le Seigneur va se retrouver plus fort.
Évidemment, les Dons sont cumulables et il n'y a apparemment aucune limite de quantité. On appelle « Seigneur des Runes » quelqu'un ayant reçu un grand nombre de dons. Un Seigneur-Loup est quelqu'un qui a pris des attributs d'animaux (comme Raj Athen par exemple).
Voilà donc le « petit » résumé de ce système de magie, qui fait preuve d'une grande complexité (il y a d'autres « trucs » possibles avec ces dons, mais je ne veux quand même pas tout vous dévoiler ).

En plus de ce système de magie très original (et pervers, il faut bien l'avouer) et bien pensé, Farland utilise également beaucoup les magies élémentaires (eau, feu et terre principalement) à travers des magiciens.
Ce premier tome fait également apparaître plein de créatures imaginaires ainsi que de belles batailles épiques. On y trouve donc un peu de tout (sauf peut-être des elfes ^^) ce qu'on peut trouver dans la Fantasy.

Comme je l'ai dit au début, l'action commence très vite, ce premier tome n'est pas vraiment un tome pour poser les bases de l'histoire, comme par exemple dans l'Assassin royal, la Tour sombre, les neufs princes d'Ambre, etc., mais l'action est présente tout au long du livre. Et ce n'est pas pour autant que les explications sont mises de côté, on comprend très bien le système de Dons, les alliances des différents royaumes, etc. Et c'est un très bon point, au moins, on ne s'ennuie pas.
Et d'ailleurs, ces 628 pages ne couvrent que 5 jours de la vie de nos héros ! Pourtant, on n'a pas le temps de s'ennuyer. J'avoue, j'ai mis (très) longtemps pour lire ce livre, mais ce n'était en aucun cas par manque d'envie mais bien par manque de temps, comme toujours.

Certains personnages sont très intrigants et intéressants (Borenson, Binnesman, les spectres, Jureem...) mais d'autres plus énervants (surtout Gaborn à vrai dire, trop parfait).

Comme dit plus haut, j'ai beaucoup aimé ce premier tome et je lirai sans aucun doute la suite malgré un héros trop parfait ^^

Ma note : 8 / 10

Cette chronique de lecture est originellement parue le 21 mai dans Carnet de lectures, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Iani.

Repost 0
Published by Iani - dans Amérique
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 06:01
Aux États-Unis d'Afrique / Abdourahman A. Waberi
Actes Sud (Babel), 187 p., ISBN 978-2742775170, 2008

Et si l'Allemagne était sortie victorieuse de la Seconde Guerre Mondiale, comment serait le monde dans lequel nous vivons ?

Parfois, c'est à cette question que les auteurs de science-fiction ont souhaité répondre...

Dans ce livre d'Abdourahman A. Waberi, il n'est pas question de ceci !

Et pourtant ce livre est un petit bijou d'uchronie...

Et si l'Afrique était la première puissance mondiale ?

Et si les autres continents étaient rongés par la maladie, la guerre ?

Et si l'Afrique était pour les Blancs un eldorado ?

Par une histoire très sobre, l'auteur pose un regard aiguisé sur notre société actuelle.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 19 mai dans Livres etc., blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Bilbi.
Repost 0
Published by Bilbi - dans Afrique
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 08:00

Semaine « L'école des chats » – Jour 5

 

La montagne des âmes, de KIM Jin-kyeong

Tome 5 de L'école des chats

Traduit du coréen par LIM Yeong-hee et Françoise Nagel

Picquier jeunesse, novembre 2006, 192 pages, ISBN 978-2-87730-906-6

Illustrations de KIM Jae-hong

 

Pendant que Nayeong, Minjun et Sena protègent Mori et ses trois chatons, le peuple des chats se bat contre les chats-ombres.

 

Mais plusieurs chats des assemblées nocturnes sont tentés de rejoindre le camp de l'ennemi, croyant au bien fondé du combat contre les humains. Heureusement Boîte-à-Lettres parvient plus ou moins à raisonner Dinga puis King. Mais pourquoi croire à l'Âge d'Or et au Chat-Soleil ? Ainsi les chats doivent choisir de rejoindre Machu et Daira ou de les combattre. C'est l'éternel combat entre le Bien et le Mal, le questionnement sur la foi, choisir son camp, en son âme et conscience, ne pas se tromper, être du bon côté.

 

Les valeureux entrent dans la Grotte de Cristal avec Machen pour le combat final de la nuit d'Apophis, nuit durant laquelle le cristal perd son éclat, sa force et son pouvoir... Ils remarquent que le professeur Kotkam a un comportement étrange.

 

Avant de se diriger vers la terre sacrée des âmes, seul, Chaussettes demande à Brin-d'Osier de partir avec les héros, Machen, Mot-d'Amour, Mandragore, Viking et Lynx sur les traces du peuple Myo (peuple chat-humain).

 

Cette série est terminée mais les lecteurs vont donc retrouver les chats dans Les nouvelles aventures de l'école des chats (3 tomes parus entre 2007 et 2008) et Les dernières aventures de l'école des chats (1 tome paru en mars 2009).

 

Cette chronique de lecture est également parue ce jour sur La culture se partage, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Catherine.

Repost 0
Published by Catherine - dans Asie
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 08:05

Semaine « L'école des chats » – Jour 4


Je te sauverai des ténèbres, de KIM Jin-kyeong

Tome 4 de L'école des chats

Traduit du coréen par LIM Yeong-hee et Françoise Nagel

Picquier jeunesse, septembre 2006, 160 pages, ISBN 2-87730-878-2

Illustrations de KIM Jae-hong


Minjun et Brin-d'Osier avancent au pays des ombres (royaume des morts où vit le Dragon-Candélabre) pour retrouver Sena et Mot-d'Amour. Pendant ce temps, Mandragore, Viking, Lynx et le gamin-ginseng se battent contre les chats-ombres et Ali-Baba. Heureusement que l'Oiseau de Feu aide Minjun et Brin-d'Osier et que Machen (le pèlerin qui possède une cape ignifugée) aide les autres au combat.


Après le violent combat, Machen, Viking, Lynx et Pilastre partent à la recherche de Boîte-à-Lettres enlevé par les chats-ombres et de leur côté, Brin-d'Osier, Mot-d'Amour et Mandragore se lancent sur les traces du professeur Kotkam qui a disparu.


Lynx se souvient de Papy Mûrier qui l'avait recueilli alors qu'il n'était qu'un chaton esseulé sur la Montagne de Feu.


Mais la nuit d'Apophis approche...


Après ce récit haletant, parsemé de violence mais aussi de tendresse, la suite (et fin) demain avec le tome 5, La montagne des âmes.


Cette chronique de lecture est également parue ce jour sur La culture se partage, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Catherine.

Repost 0
Published by Catherine - dans Asie
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 08:05

Semaine « L'école des chats » – Jour 3


La prophétie se réalise, de KIM Jin-kyeong

Tome 3 de L'école des chats

Traduit du coréen par LIM Yeong-hee et Françoise Nagel

Picquier jeunesse, septembre 2005, 160 pages, ISBN 2-87730-795-6

Illustrations de KIM Jae-hong


Boîte-à-Lettres a disparu après l'attaque lancée par Arlequin et sa bande de chats-fantômes...


De leur côté, Brin-d'Osier, Mot-d'Amour, Mandragore, et même Viking et Lynx essaient de maîtriser le plus vite possible la magie car le jour d'Apophis durant lequel il y aura une éclipse totale de soleil approche.


Ensuite ils vont à Séoul avec Pilastre afin de protéger Minjun et Sena. Ils y retrouvent Mori, accusée par les autres chats de protéger des fantômes et d'être responsable de la disparition de Boîte-à-Lettres.


En ville, les enfants sont poursuivis par des ordures et des objets qui bougent tout seuls car il est dit dans la Prophétie que « les choses qui ont cessé d'être de ce monde » reviendront.


Où on apprend aussi ce que sont les perles d'Indra, le Dragon-Candélabre, le Chevalier Noir qui veut verser une larme, l'Oiseau de Feu qu'il faut prendre mais en le laissant dans son royaume.


Un tome initiatique, avec de belles notions écologiques. La suite demain avec le tome 4, Je te sauverai des ténèbres.


Cette chronique de lecture est également parue ce jour sur La culture se partage, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Catherine.

Repost 0
Published by Catherine - dans Asie
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 08:00

Semaine « L'école des chats » – Jour 2


Le cadeau magique, de KIM Jin-kyeong

Tome 2 de L'école des chats

Traduit du coréen par LIM Yeong-hee et Françoise Nagel

Picquier jeunesse, février 2005, 160 pages, ISBN 2-87730-769-7

Illustrations (toujours superbes !) de KIM Jae-hong


Après être entrés dans la Grotte de Cristal, les deux groupes de chats – ceux de la classe de Cristal : Brin-d'Osier, Mot-d'Amour et Mandragore, et ceux de la classe des Chats Sauvages : Viking, Lynx et Jojo – sont tombés dans le piège tendu par Jojo, alias Ali-Baba, qui est un chat-ombre. Ils seraient d'ailleurs tous entre les pattes de Daira, alias le Chat-Noir, frère jumeau de Stapha, si l'enfant-ginseng du cristal de Mandragore n'était pas intervenu.


De son côté, Minjun a reçu une lettre de Brin-d'Osier et doit délivrer un message à Sena, une petite fille autiste dont la maman travaille au bureau de poste et qui a une chatte, Clochette, qui n'est autre que la soeur de Mot-d'Amour. Minjun sait qu'il doit protéger Sena car il était autiste aussi quand il était plus jeune et dernièrement, de nombreux enfants autistes sont étrangement victimes d'accidents. « Je te sauverai des ténèbres », la promesse du Dieu-Soleil, lui chuchote-t-il. « Je serai dans tes yeux pour toujours » devrait lui répondre Sena si elle est l'âme de la Chatte Déesse de la Terre.


On apprend aussi des choses intéressantes sur les chats de Norvège et sur Toto, le frère de Viking, sur les motivations du Chat-Noir et sur les âmes de chat.


Les chats de l'école n'ont plus qu'un mois avant le jour d'Apophis (éclipse totale du soleil) et le directeur de l'école pense que les chats-ombre attaqueront la nuit d'Apophis car le cristal n'a aucun pouvoir à ce moment-là puisqu'il cesse de briller. Il espère que Machen, le chat légendaire parti en pélerinage est encore en vie et qu'il reviendra le jour d'Apophis.


Toujours aussi passionnant ! Et on prend plaisir à voir s'étoffer la galerie des chats. Donc la suite demain avec le tome 3, La prophétie se réalise.


Cet chronique de lecture est également parue ce jour sur La culture se partage, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Catherine.

Repost 0
Published by Catherine - dans Asie
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 08:00

Semaine « L'école des chats » – Jour 1


Le secret de la Grotte de Cristal, de KIM Jin-kyeong

Tome 1 de L'école des chats

Picquier jeunesse, janvier 2004, 160 pages, ISBN 2-87730-739-5

Traduit du coréen par LIM Yeong-hee et Françoise Nagel

Illustrations (superbes !) de KIM Jae-hong


Nayeong (collégienne), Minjun (son petit frère) et leurs parents vivent à Séoul, en Corée. Leur vieux chat, Brin d'Osier, qui avait bien dans les 15 ans, a disparu depuis plusieurs jours, et Mori, le turbulent chaton recueilli depuis peu préfère jouer avec les chats errants du quartier... Mais un jour Mori reçoit une lettre de Brin-d'Osier. Le vieux chat raconte son départ de la maison, sa nuit de péripéties avec Boîte-à-Lettres et son arrivée à l'école des chats.


Quittons maintenant le monde des humains pour découvrir celui des chats !

Birman de Stapha Angkor Vat, connu sous le nom de Chaussettes, à cause de ses pattes blanches est le directeur de l'école.

Le professeur principal de la classe de Cristal, Aladin de Perse, surnommé Barbu et qui ressemble à une grosse pelote de laine, enseigne l'histoire. Les trois élèves de la classe de Cristal sont Brin-d'Osier, Mot-d'Amour la chatte du bureau de poste et Mandragore élevé chez un herboriste.

Le professeur principal de la classe de l'Assemblée nocturne, surnommé Professeur Kotkam, enseigne l'Art (le dessin, la lecture et l'écriture). Parmi les élèves qui apprennent à diriger une assemblée nocturne, Pilastre.

Le professeur principal de la classe des Chats Sauvages, surnommé Professeur Ultra, a des allures de lion et enseigne la science et le sport. Les trois élèves de la classe des Chats Sauvages sont Viking, Lynx et Jojo qui étudient la vie en montagne.


Le passage sur la Grotte de Cristal et les chats-ombres laissent deviner le côté sombre de ce récit fantastique.

Le cours d'histoire où les chats fascinés, apprennent le passé de leurs ancêtres (le Chat-Soleil, la déesse de la Terre chez les Égyptiens, l'Âge d'Or... Jusqu'à la création de l'école à Angkor Vat, la Prophétie qui date d'environ mille ans du chat sans « jumeau » qui ouvrira un nouvel Âge d'Or, et notre époque appelée l'Âge noir et blanc) est passionnant.

Les chats sont tous différents (physique, caractère, passé), facétieux (ils doivent s'amuser pendant les cours) et bigrement attachants !


Brin-d'Osier, Mot-d'Amour et Mandragore ont appris une partie du secret de la Grotte de Cristal mais que va-t-il se passer lorsque, suite à un stupide pari, Viking, Lynx et Jojo y entrent ? La suite demain avec le tome 2, Le cadeau magique !


Cette chronique de lecture est également parue ce jour sur La culture se partage, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Catherine.

Repost 0
Published by Catherine - dans Asie
commenter cet article

Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories