Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:18

ReveilDieux.jpgVoici donc, Cher Lecteur Improbable, ma nouvelle note de lecture, toujours pour le défi Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents.

Le réveil des dieux, de Fabrice Colin
Hachette Jeunesse, novembre 2006, 310 pages, ISBN 2012009026
Genre : Uchronie de fantasy

L'auteur
Fabrice Colin, écrivain français de fantasy et science-fiction né le 6 juillet 1972, est l'auteur de romans – adultes (Dreamericana, Or not to be, Kathleen, etc.) et jeunesse (Les enfants de la lune, Projet oXatan, La malédiction d'Old Haven) - et de nouvelles.
D'abord rédacteur de jeux de rôle, pigiste puis collaborateur de la revue Casus Belli, il publie son premier roman Neuvième cercle en 1997 sous l'impulsion de Stéphane Marsan. Il est également scénariste de BD et auteur de pièces radiophoniques. Son œuvre a déjà été reconnue par plusieurs prix littéraires, il a été notamment trois fois lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.
(sources diverses Internet)

L'histoire
Au soir du 23 mars 1888, soit douze ans jour pour jour
après l'invasion du Japon par l'armée de sa Majesté
britannique, un cataclysme d'une ampleur inimaginable
s'abat en quelques secondes sur la cité de Tokyo.
Cette nuit-là, six mile habitants périssent engloutis.
Ils auraient pu être dix millions.
Voici l'histoire du jeune garçon grâce à qui le pire
a été évité. Il avait trois jours pour retrouver son père :
trois jours pour comprendre le monde
et faire la paix avec son enfance.
En vérité il allait sauver la ville.
Son nom était Errol Steel.
(source : 4e de couverture)

Mon avis
Eh bien, il est assez mitigé...
J'ai parcouru d'autres critiques sur ce livre, la plupart très élogieuses, et ne me suis retrouvée dans aucune.
Certes, voilà un livre qui se lit facilement d'une traite avec beaucoup de poésie dans la vision de Tokyo. On sent que l'auteur est attiré par la culture japonaise et bien documenté sur son folklore.
Les détails historiques et techniques dus à l'uchronie sont intéressants.
Malgré cela, et bien soyons francs, je me suis ennuyée et ai eu beaucoup de mal à le lire jusqu'à la toute dernière page...
J'ai trouvé l'histoire sans grand intérêt - du moins de la façon dont elle était racontée - sans profondeur...
Les personnages sont sympathiques mais là encore sans réelle 'substance'.
En fait, j'ai eu l’impression que ce roman se limitait à une succession de belles descriptions de la ville et de péripéties acrobatiques du jeune héros qui me faisait irrémédiablement penser à un certain plombier bien connu qui passe sa vie à sauter d'un champignon à l'autre...
Bref, un livre oublié à peine fermé...
Dommage vu les avis positifs de beaucoup de lecteurs.
Je pense donc que j'essaierai de lire un autre ouvrage de cet auteur afin de m'en faire une idée plus précise.
Si tu as des suggestions, Cher Lecteur Improbable, n'hésite pas.
À bientôt.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 12 juillet dans Lucille a dit, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de LucilleAnne.

[Lien vers le nouveau blog de LucilleAnne]

Partager cet article

Repost 0
Published by LucilleAnne - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories