Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 12:14

PorteBleue.jpgLa porte bleue, d'André Brink
Actes Sud, 2007, 114 pages, ISBN 978-2-7427-6858-5
Genre : récit allégorique (?)

L'auteur
André Brink est né le 29 mai 1935 à Vrede (Afrique du Sud), dans une famille afrikaner descendant de colons boers. Son père était magistrat et sa mère institutrice.
D'expressions afrikaans et anglaise, il effectue la première partie de ses études supérieures (1953-1959) à l'université de Potchefstroom où il obtient une licence, deux maîtrises et un diplôme d'aptitude à l'enseignement.
Il poursuit ses études en littérature comparée à Paris (France / 1959-1961), à la Sorbonne, où il rencontre pour la première fois des étudiants noirs traités sur un pied d'égalité sociale avec les autres étudiants. Il prend alors conscience des effets néfastes de l'apartheid sur ses concitoyens noirs.
Il revient ensuite en Afrique du Sud, où il devient assistant, maître-assistant puis maître de conférences en littératures afrikaans et hollandaise, à l'université Rhodes à Grahamstown.
À l'occasion d'un second séjour en France, de 1967 à 1968, il durcit sa position contre la politique d'apartheid.
En 1975, il devient Docteur ès lettres de Rhodes University, puis en 1985 Docteur ès lettres (honoris causa) de l'Université du Witwatersrand à Johannesburg.
De 1980 - année où il obtient le prix Médicis étranger pour son roman Une saison blanche et sèche qui lui vaut une reconnaissance mondiale mais est censuré en Afrique du Sud - à 1990, il fut professeur d'anglais à Rhodes.
Depuis 1991, il est professeur d'anglais à l'Université du Cap.
(source : http://fr.wikipedia.org/wiki/André_Brink)

L'histoire
David se trouve devant la porte de son atelier. Alors qu'il s’apprête à entrer, cette porte bleue s'ouvre soudain sur le visage radieux d'une femme noire et de deux enfants métis. Effaré par cette inexplicable intrusion, David comprend dans l'instant que ces trois personnes font partie de sa vie. Mais il ne les connaît pas.
David est sud-africain, il est marié depuis très longtemps avec une femme blanche. Ils n'ont jamais eu d'enfant. Une porte jaune clôt l'entrée de leur appartement.
(source : 4e de couverture)

Mon avis
Ce livre m’a laissé perplexe...
Pourtant, le récit est court, bien écrit et facile à lire.
En fait, je n'ai pas du tout accroché à l'histoire qui m'a laissé une impression bizarre... Le terme n'est pas très littéraire mais je ne sais comment qualifier mon ressenti.
J'ai eu la sensation de lire le script d'un épisode de la 4e dimension certes sympathique mais sans rien de transcendant ni d'original... Et en même temps, j'avais le net sentiment de passer complètement à côté du sens profond du bouquin...
Comme une ombre que l'on aperçoit du coin de l'œil mais que l'on arrive pas à voir en face quelque soit la rapidité avec laquelle on tourne la tête, j'ai attendu tout au long des pages une révélation que je discernais sans jamais avoir réellement su la saisir.
Bref, je sors de cette lecture plutôt frustrée...
J'essaierai peut-être de le relire un jour, pour voir...

Alors, Cher Lecteur Improbable, si tu l'as lu, n'hésite pas à me dire ce que tu en as pensé... Et si tu ne l'as pas lu, ben c'est le moment... Comme ça, tu pourras me dire ce que tu en penses... ;D

À bientôt.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 12 septembre dans Lucille a dit, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de LucilleAnne.

[Lien vers le nouveau blog de LucilleAnne]

Partager cet article

Repost 0
Published by LucilleAnne - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories