Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 17:39

FemmeLimace.jpgEt oui, Cher Lecteur Improbable, voici venu le temps de ma première note de lecture pour le défi Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents.

Pour rappel, tu trouveras ici ma liste de livres.
Étant fan du genre, j'avais déjà pas mal de bouquins à mon actif.
Je n'ai donc choisi que des auteurs que je ne connaissais pas pour que cela soit aussi une découverte.

La femme Limace, de Junji Ito
Tonkam, septembre 2009, 230 pages, ISBN 978-2-7595-0093-2
Manga publié dans son sens original
Recueil de 7 nouvelles écrites entre 1987 et 1995
Fantastique/Horreur

L'auteur
Junji Ito est considéré comme l'un des maîtres du manga d'horreur.
En 1987, il publie son premier manga, Tomié, qui remporte un grand succès. En 1990, il fait désormais partie d'un magazine grand public, Big Comic Spirit.
Dès 1998, il s'attelle  à sa nouvelle série horrifique, Spirale. Pourtant, c'est son projet suivant, Gyo qui consacre définitivement Junji Ito comme un mangaka incontournable.
(source bedetheque.com)

Mon avis
Ce que l'on peut dire en premier lieu – une fois passé le moment de flottement que me procure toujours la lecture de droite à gauche - c'est que vouloir lire ces récits en dégustant le maxi-sandwich que l'on vient de se préparer est une très mauvaise idée...
En effet, ces histoires sombres et glauques à souhait m'ont plus souvent dégoûtée que terrifiée et sont, de plus, d'une qualité vraiment inégale.

Au niveau du dessin, il n'y a rien à redire sur les 6 premières nouvelles.
Le trait est fin, précis et détaillé. Classique d'un manga de qualité comme j'en ai déjà lu et apprécié.
Mais pour la dernière du livre (qui est en fait la plus ancienne - La maison bio - 1987), c'est tout le contraire...
Un extrait pour comparer : La maison bio (1987) – La femme Limace (1994).

FemmeLimace2.jpg FemmeLimace3.jpg


En ce qui concerne les récits, je les classerais comme suit :
- mes préférés : Moisissures (n° 3 - 1991), Frissons de froid (n° 4 - 1991) et La tuyauterie gémissante (n° 6 – 1993). Les histoires sont originales, abouties et la tension est vraiment là.
- ceux que j'ai appréciés mais qui m'ont laissé un goût d'inachevé : La femme Limace (n° 1 – 1994) et L'épave (n° 2 – 1995). Elles auraient, je pense, mérité un approfondissement du thème. Pourquoi cette transformation de la jeune fille ?... D’où vient ce monstre aquatique ?... etc.
- ceux qui ne m'ont pas plu : L'auberge (n° 5 – 1991) et La maison bio (n° 7 – 1987). Histoires sans intérêt ou trop 'gore' pour moi.

En conclusion, je noterais ce recueil 7/10.
Je pense que cet auteur est à connaître pour qui apprécie ce genre littéraire et j'espère pouvoir bientôt lire Spirale ou Tomié dont le thème devrait mieux me correspondre.

Voilà, Cher Lecteur Improbable.
Ici ce termine cette trop longue (?) chronique que j'ai eu beaucoup de plaisir à écrire malgré le stress du 'bien-faire', et je comprends mieux l'engouement des nombreux lecteurs-blogueurs pour cet exercice.
Allez, je file, d'autres livres m’attendent...

À bientôt.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 16 juin dans Lucille a dit, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de LucilleAnne.

[Lien vers le nouveau blog de LucilleAnne]

Partager cet article

Repost 0
Published by LucilleAnne - dans Asie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories