Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 16:03
JonathanStrange.jpgJonathan Strange & Mr Norrell, de Susanna Clarke
Robert Laffont, 2007 - Le Livre de Poche (n° 30955), 2008
ISBN 978-2-253-1283-9
Traduction : Isabelle D. Philippe (2004)
Couverture : Portia Rosenberg
 
Sur le fond historique d'une Angleterre en guerre contre Napoléon 1er, un magicien entre dans la danse pour faire pencher la balance du côté de la perfide Albion. Ainsi en quelques jours notre ennemi de toujours voit-il la fortune lui sourire, il fallait bien cela pour que cette contrée triomphe.

À York existe une société de magiciens, ces messieurs se réunissent le troisième mercredi du mois et devisent de choses et d'autres sans rien faire de plus. Arrive un gentilhomme du nom de John Segundus, qui, prenant la parole lors d'une réunion de ses pairs, s'interroge sur le fait que les magiciens fussent-ils nombreux et fort diserts, nul fait de magie n'était plus visible nulle part. On lui répondit que connaître la magie n'impliquait pas l'aptitude à l'exercer. Inutile de dire que sa question lui apporta peu de sympathie, sinon celle de Mr Honeyfoot avec lequel il entreprend de redonner son lustre à leur art. Ainsi finissent-ils par rencontrer Mr Norrell, vieux sorcier ermite et secret, à qui ils demandent conseils... C'est lui qui ménera l'offensive contre l'Empereur !

Ainsi commence le roman de Susanna Clarke, roman magistorique donc, volumineux, comme c'est souvent le cas dans ce genre de littérature, riche en personnages et en descriptions de ceci, cela, et même du reste. Ce livre était depuis un moment sur mon bureau, caché, puisqu'il me fut offert pour Noël, 2008 ! Sans le défi Littérature de l'imaginaire sur les 5 continents, je doute m'être jamais attaqué à lui, les 1140 pages du volume m'ayant rebuté sur le moment. Non que je regrette maintenant de l'avoir lu mais sans une incitation je l'aurais laissé gésir sous un voile de poussière.

Avançons, rapidement, dans la lecture : après son succès Mr Norrell rencontre à Londres un jeune magicien, Jonathan Strange ; associés, ils vont faire démonstration de leur art. Ainsi se confirme une ancienne prophétie affirmant que deux magiciens rétabliraient le rôle de la magie dans le pays.

Bien sûr l'affrontement est inévitable, le jeune, et curieux, Strange (un nom éculé s'il en est !) n'a pas la sagesse pantouflarde de son partenaire, plus âgé, l'impétuosité de la jeunesse le pousse à céder à l'appel du côté obscur représenté par le Roi Corbeau, roi-elfe mythique et détenteur d'une puissance inégalée...
L'élève se dresse contre le maître, le mal affronte le bien, de l'inédit !

SusannaClarke.jpgL'intérêt de l'ouvrage réside dans son écriture, sa construction, l'historicité de son cadre, on y croise Lord Byron, on assiste à Waterloo, les héros sont à la fois mystérieux et profonds, le bien est imparfait et le mal non démuni de qualité bien que parfois je me pris à désirer taper sur l'épaule de l'un ou de l'autre pour lui dire : « Regarde, c'est juste devant toi ! ».

Surfant sur le succès de Harry Potter le livre, encadré par un marketing implacable, connaît un grand succès, eut-il été débarrassé des pages inutiles qu'il m'eut plu davantage, avec une fin différente... Pourquoi Susanna ne m'a-t-elle pas demandé mon avis ? Un miroir magique permet pourtant tellement de choses.
Au final un bon livre, couronné par de multiples prix, dont le Hugo 2004, les amateurs ne seront pas déçus. Un film devrait venir, réalisé par Christopher Hampton, j'en ignore encore la distribution, nous en entendrons parler le moment venu, j'en profiterai pour rallonger cet article, j'irai probablement le voir tant l'histoire se prête à la mise en images comme une espèce de Potterie pour adultes. Dix ans auraient été nécessaire à Susanna Clarke pour mener son entreprise à bien, mis à part sa longueur je ne lui vois pas de défaut, et même, après coup, c'est un moyen de rester plus longtemps en compagnie de ses héros.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 21 janvier dans Lire au nid, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Lee Rony.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lee Rony - dans Europe
commenter cet article

commentaires

A_girl_from_earth 24/01/2010 12:10


Hé ben il a vite été avalé le pavé! Je l'ai dans ma PAL mais j'en repousse toujours la lecture...


Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories