Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 12:22

AxiomatiqueAxiomatique, de Greg Egan
Le Livre de Poche, octobre 2009, 496 pages, 7,50 €

 

Lorsque Lelf m'a proposé cette lecture commune, je n'étais pas très chaude... Le livre ne me tentait pas vraiment.
Mais comme c'était Lelf, que je connaissais un peu de Livraddict et que j'aimais bien son blog et ses lectures, je me suis lancée dans l'aventure.
Aujourd'hui, je ne peux que remercier Lelf d'avoir eu cette bonne idée.

Une fois n'est pas coutûme, je ne mettrai pas de résumé de l'histoire car, il faut être honnête, le quatrième de couverture ne rend pas du tout justice à l'histoire, il donne même envie de ne pas se lancer !!
Cette œuvre est composée de 18 nouvelles que je vais résumer et critiquer une à une.

Nouvelle 1 : L'assassin infini = Excellent
Une drogue agit sur la réalité et la brouille provoquant un vortex qui induit des univers parallèles... Un homme essaie de rétablir les choses.
On commence sur les chapeaux de roue avec cette nouvelle qui, vraiment, mériterait un livre complet tellement elle est intéressante.
Quand on voit débarquer le héros, on a l'impression de se retrouver, un peu, dans Matrix.
Cet homme est un peu comme un cowboy solitaire. L'ambiance est par moment sombre et dangereuse. L'écriture est fluide, on est le héros. On ne peut lâcher le bouquin avant la fin. Bref, 34 pages d'intense émotion.

Nouvelle 2 : Lumière des événements = Bien
Grace à un astronome renommé, et à la théorie des galaxies à temporalité inversée, le futur est déjà écrit...
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, même si au début, je ne comprenais pas pourquoi le héros savait exactement à quel moment il rencontrerait sa futur femme. Le problème qui se pose alors, c'est de savoir si finalement, il est bien d'avoir un futur déjà écrit (on peut quand même éviter des guerres !) et également si on a été honnête dans ces écrits... 26 pages à méditer.

Nouvelle 3 : Eugène = Très bien
Grâce à la génétique, un couple peut non seulement avoir un enfant mais aussi choisir quel enfant.
« De quel enfant peut-on attendre qu'il évite, qu'il répare - qu'il transcende totalement - les erreurs de ses parents ? ».
Dans cette nouvelle-là, Greg Egan montre les dérives de l'eugénisme, avec un couple qu'on apprécie, simple, heureux et généreux... 26 pages à se demander quel choix nous ferions nous-mêmes.

Nouvelle 4 : La caresse = Pas trop mal
Un meurtre. Une créature hybride découverte, des expériences sur des êtres humains et des animaux. Le génie d'un homme peut-il engendrer toutes ces horreurs pour son simple plaisir ?
C'est sans doute une des nouvelles avec laquelle j'ai le moins accroché.
Pas parce qu'elle est mauvaise, mais parce elle ne fait que survoler les événements, sans profondeur, et qu'on reste sur sa faim. Mais je suis sûre que développé sur plus des 46 pages qu'elle fait, elle pourrait être très prenante.

Nouvelle 5 : Sœurs de sang = Pas trop mal
Deux sœurs sont infectées par un virus.
J'ai assez aimé cette nouvelle, même si elle est un peu triste. Après l'avoir lue, on se demande si on ne vit pas déjà ça... 32 pages.

Nouvelle 6 : Axiomatique = Pas trop mal
Un homme achète un implant pour concrétiser un désir.
Pendant 24 pages, j'ai rêvé que ces implants étaient possibles et qu'on pouvait arriver à des désirs aussi simple que « ne plus être timide». Le tout est de savoir si on pourrait un jour s'arrêter d'en prendre...

Nouvelle 7 : Le coffre-fort = Excellent
Une personne se réveille tous les matins dans le corps d'une personne différente. Mais qui est vraiment cet homme ?
J'ai adoré cette histoire !
Peut-être parce qu'elle semble invraisemblable, mais peut-être aussi parce qu'elle est pleine de sentiments et se fait l'écho d'une peur irraisonnée : et si je n'étais personne ?
Le héros du livre n'est personne mais tout le monde à la fois.
Ce jour-là, il est John, travaillant dans un hôpital psychiatrique. Et il a un bien étrange patient qui apporte peut-être un début de réponse à son errance. Du moins, on l'espère car en lisant ces 32 pages, notre plus grand souhait, c'est de comprendre !
Quelques pages de plus auraient fait de cette nouvelle un livre admirable.

Nouvelle 8 : Le point de vue du plafond = Bof...
Suite à une blessure, un homme fait une expérience extra-corporelle.
Je n'ai pas trop accroché avec cette nouvelle.
Pour je ne sais quelle raison, le héros m'a été un peu antipathique. Je l'ai trouvé un peu froid face à ce qu'il lui arrivait et un peu suffisant.
Et puis l'histoire ne m'a pas laissé un souvenir impérissable car même s'il se passe un truc (dur dur de ne pas mettre de spoilers ^^), ça n'est pas développé, ni expliqué.
Peut-être aurait-elle mérité plus que ses 28 pages...

Nouvelle 9 : L'enlèvement = Pas trop mal
Un homme reçoit une demande de rançon de ravisseurs qui affirment retenir sa femme en otage.
Au début, j'avoue ne pas avoir beaucoup accroché avec cette histoire. Mais la fin m'a beaucoup plu.
Il est très difficile de parler de cette histoire sans donner des spoilers... Les sentiments du héros sont complexes, mais en fin de compte, je suis bien arrivée, au bout des 26 pages, à me mettre à sa place et à comprendre sa réaction.

Nouvelle 10 : En apprenant à être moi = J'ai aimé moyen...
« J'avais 6 ans lorsque mes parents m'ont dit que j'avais dans le crâne un petit cristal sombre qui apprenait à être moi... ».
Un thème que l'auteur reprend plusieurs fois.
Je l'ai trouvé intéressant, mais l'histoire est un peu lente et pas très bien définie.
Au bout des 28 pages, j'avoue que je n'ai pas très bien compris tout les tenants et aboutissants de ce cristal.

Nouvelle 11 : Les douves = Bof...
Des humains avec un ADN alternatif, afin d'échapper aux virus, sur fond de racisme...
Je n'ai pas trouvé cette histoire intéressante. Le héros est 'mou' et n'agit pas. Le seul point positif : l'histoire de sa femme qui aurait mérité un approfondissement plus important que ces 20 pages.

Nouvelle 12 : La marche = Excellent
Un tueur à gage remplit un contrat.
J'ai adoré cette histoire ! Elle est assez courte, c'est sûr (18 pages), mais elle est très intéressante. Peut-être parce que c'est une action continue en quelque sorte. On n'attend qu'une chose, que le tueur appuie sur la détente pour en connaître les conséquences. Et la chute est intéressante, c'est toute une perception de la vie que l'on remet en cause.

Nouvelle 13 : Le p'tit-mignon = J'ai aimé mais...
Un homme, en mal d'enfant, décide d'adopter un bébé un peu particulier...
Cette histoire m'a laissée un peu perplexe. J'ai aimé le principe, mais je lui ai trouvé un côté malsain.
Pendant 20 pages, on suit la vie de cet homme et on se dit qu'une telle technologie ne devrait jamais exister. Peut-être que la morale de cette histoire, c'est de dire que nos choix ont toujours des conséquences qui changent le monde.

Nouvelle 14 : Vers les ténèbres = Excellent
Un homme faisant partie des services de secours s'élance vers un dôme géant où l'espace et le temps semblent déréglés.
Cette nouvelle rejoint un petit peu la 1e, même si l'histoire est différente.
Le dérèglement espace/temps est un des sujets qui me passionne le plus. Et j'ai été servi pendant 30 pages !  
L'histoire est presque 'tout en action' (à croire que c'est ce que je préfère ! ^^).
Les conséquences du déréglement sont assez complexes. Il est difficile de se projeter dans une telle anticipation car je crois que tant que ça n'est pas arrivé, on ne peut pas imaginer ce que c'est.
Par contre, imaginer que cela pourrait arriver, fait frissonner.

Nouvelle 15 : Un amour approprié = Bien
Un homme a un grave accident : son cerveau est sauf, mais pas son corps...
L'histoire est très intéressante en elle-même : imaginer, dans un futur plus ou moins proche, que l'on puisse sauver des personnes simplement en 'reconstruisant' leur corps.
Cela donne plein d'espoir.
Là où je n'ai pas aimé, c'est la réaction de la femme du blessé, que j'ai trouvé égoïste, indifférente et trop hésitante pour quelqu'un qui est censée aimer son mari.
Bien sûr la méthode est singulière et il peut être dur de faire ce choix. Mais quand on aime vraiment la personne, je crois qu'on serait prêt à sacrifier 2 ans de sa vie pour le faire 'revivre'... En tout cas, je le ferais moi !!
Mais je pense que les 28 pages de cette nouvelle ne servaient pas à montrer la manière dont on pourrait sauver un être cher, comment le système pourrait utiliser cette performance...

Nouvelle 16 : La morale et le virologue = Très bien
Un vieux scientifique passionné essaie de mettre un virus au point.
Cette nouvelle est intéressante du point de vue éthique : a-t-on le droit de juger les erreurs (ou les différences) des autres et surtout n'a-t-on omis aucune conséquence de nos actes ?
Cette histoire est prenante jusqu'au bout de ses 16 pages, tant le scientifique est fanatique.

Nouvelle 17 : Plus près de toi = Bof... mais pas forcément justifié
Un jeune-homme se demande comment connaître l'autre...
Pourquoi n'ai-je pas aimé cette nouvelle ? Je ne sais pas trop.
Peut-être parce qu'elle est pessimiste et qu'elle n'amène pas vraiment de conclusion.
Le sujet m'est passé loin au-dessus de la tête sans avoir pu m'y attacher.
Et c'est aussi pour ça que mon résumé est assez succint : difficile de résumer les 26 pages de cette histoire.
Les idées du héros ne m'ont pas paru captivantes. D'autant plus que la finalité de l'histoire, c'est de dire qu'il ne sert à rien de devenir l'autre, que ce n'est pas ainsi qu'on le comprendra mieux.
À méditer avec d'autres pour vraiment comprendre.

Nouvelle 18 : Orbites instables dans la sphère des illusions = Très bien
Le monde a subi une fusion et est sous l'emprise d'attracteurs.
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle.
Le héros, vagabond libre, ne cherche qu'à échapper aux attracteurs qui asservissent les croyances de l'homme.
Le problème c'est qu'il tourne autour de ces attracteurs sans jamais s'en éloigner.
Alors, est-il vraiment libre, ou est-il lui aussi prisonnier de son propre attracteur.
Il est dommage que cette nouvelle n'ait pas fait plus de 25 pages, afin de savoir si le héros, qui reprend la route finira par trouver une sortie.

Pour conclure, je dirais que Greg Egan est un novateur dans ce genre-ci.
Je n'avais encore jamais lu d'histoires sur les thèmes abordés ici, et c'est ce qui rend magique la science-fiction : on peut tout créer, tout inventer.
Ce livre est d'autant plus intéressant que l'auteur s'appuie sur des concepts scientiques, biologiques et informatiques plausibles et réalisables.
Il n'invente rien, il imagine juste comment pourrait se dérouler les choses si on détournait quelques faits scientifiques.

Les théories déployées tout au long du livre sont assez complexes.
J'ai eu quelques difficultés à comprendre certains principes, pourtant, comme le contexte général était largement compréhensible, je n'ai pas du tout eu du mal à suivre les histoires (^_^).

Et ce qui est largement appréciable, c'est que l'auteur, même en montrant les dérives d'une meilleure technologie, ne se pose pas en juge et en Dieu tout-puissant.
Il montre ce qui pourrait arriver, mais pas ce qu'il va forcément arriver si on continue comme ça.
Comme il le dit à un certain moment du livre, une technologie future, mieux aboutie, qui va plus loin ne sera pas forcément pour le mal de l'humanité, mais au contraire pour son amélioration.

Lecture commune avec : Traqueur Stellaire qui a été beaucoup plus perspicace que moi ^^, Val, Charmante Lova, Cachou, Lelf, Isleene, Anudar, Gromovar.

Livre lu dans le cadre de ma 1e lecture commune, de mon challenge Objectif PAL (2/97), de mon World Books Challenge (4/187), de mon défi Littérature de l'imaginaire sur les 5 continents (2/5), de mon Challeng'ô Swap (1/21).

Cette chronique de lecture est originellement parue le 25 juin dans Books@Lot, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Lady Scar.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lady Scar - dans Océanie
commenter cet article

commentaires

LadyScar 13/07/2010 12:21







LadyScar 06/07/2010 11:02



Merci beaucoup Catherine!



Catherine 07/07/2010 08:42



C'est moi qui te remercie, Lady Scar, ainsi que tous les participants de ce défi .



Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories