Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 15:05
Abarat - tome 1, de Clive Barker
Le Livre de Poche, février 2008, 471 pages

Résumé
Candy Quackenbush s'ennuie à Chickentown, petite ville triste de l'Amérique profonde. Jusqu'au jour où elle pénètre par hasard dans le royaume magique d'Abarat, un archipel composé de vingt-cinq îles mystérieuses aux étranges habitants. Au fil de rencontres merveilleuses, émouvantes ou terribles, Candy va découvrir pourquoi cet univers lui semble curieusement familier et pourquoi elle se sent prête à y affronter tous les dangers...
Clive Barker signe avec Abarat une œuvre majeure dans la lignée du Magicien d'Oz. Un magnifique livre contenant plus de cent illustrations en couleurs réalisées par l'auteur lui-même. Disney, séduit par cet univers aussi bien graphique que romanesque, prévoit une adaptation cinématographique, une série télévisée, un jeu vidéo et la construction d'un espace interactif à Disneyworld.

Mon avis
Ce livre est « parsemé » de près de 100 illustrations. C'est à mon sens le gros plus de ce bouquin, elles sont en effet sublimes et m'ont permis de mieux m'imaginer ce monde ahurissant qu'est l'Abarat.
Cet univers bien à part est en effet plein de descriptions sur ses habitants et ses lieux. J'avoue que parfois, j'en faisais une overdose, tout était un peu trop... (je trouve pas le mot)... hallucinant, impossible, inimaginable. Tous les personnages sont plus étonnants les uns que les autres, ce qui est évidemment une qualité, mais au bout d'un moment, j'avais de la peine à me les imaginer. Les illustrations m'ont donc grandement servi, dès que je tournais la page et qu'il y en avait une, je me disais « Ouaaaahhhh ! Que représente-t-elle, celle-là ? ». Je me répète, mais elles sont magnifiques.
Sans elles d'ailleurs, je crois que je n'aurais que très moyennement apprécié l'histoire. Celle-ci est à mon goût un peu trop « naïve » : une fille de je ne sais plus quel âge se retrouve malgré elle dans un monde qui à première vue n'existait pas. Là-bas, elle va y rencontrer plein de créatures toutes plus surprenantes les unes que les autres et dont tout le monde sauf elle va penser qu'elle n'est pas arrivée là par hasard, mais bien pour accomplir son destin. Et au final, comme ce n'est que le premier tome (chose que j'ignorais lors de l'achat), on n'en découvre pas plus, bien que le tout premier chapitre m'a quand même fait tilter.
En résumé donc un livre qui vaut le détour pour ses illustrations, je n'ai par contre pas trouvé l'histoire extraordinaire bien que le monde d'Abarat m'a séduite.

Ma note : 7,5 / 10 (grâce aux illustrations)

Livre lu dans le cadre du défi Littératures de l'imaginaire des 5 continents, pour le continent Europe.
Ainsi que pour la lecture commune de Partage Lecture.


Cette chronique de lecture est originellement parue le 15 août dans Carnet de lectures, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles d'Iani.

Partager cet article

Repost 0
Published by Iani - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Gaspara 06/01/2010 19:12


bonjour
j'aime beaucoup Abarat et je veux signaler que l'auteur avait annoncè 4 volumes, le seconde est certainement paru (au moins en langue originelle et en Italie son titre originelle est Abarat: days of magic, nights of war.


Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories