Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 07:51
Cordelia Vorkosigan - Lois McMaster Bujold
J'ai lu - SF, 1994, 317 pages
ISBN 2-290-03687-0
Traduit de l'américain par Michel Deutsch

« La guerre... Stupide, inévitable. Mauvais endroit, mauvais moment, mauvaise cause. Même l'uniforme n'est pas le bon : Cordelia Naismith, des forces expéditionnaires de Beta, se retrouve en pleine bataille interplanétaire, alors qu'elle a toujours sur le dos sa vieille combinaison d'astronaute. Et voici qu'elle est tombée entre les mains des Barrayarans. Qui plus est, entre celles de son pire ennemi, lord Vorkosigan, alias le « boucher de Komarr ». Cet homme, elle devrait le haïr ; pourtant, elle est troublée.
Que va-t-il faire ? La tuer ? Non. Alors que le conflit fait rage, il lui propose... le mariage ! De ces deux êtres que tout oppose dépend l'avenir de deux peuples. Et de l'univers. Mais quel est le vrai moteur du monde ? L'amour, ou la guerre ? »

Bon, une fois lu le résumé puis le titre - ou inversement, je pense que le suspense ne survit pas très longtemps : oui, ils se marient à la fin (après tout ils sont destinés à donner naissance à celui qui sera si je ne me trompe pas deux livres plus tard LE héros de la saga, Miles Vorkosigan).

Le livre étant plutôt court, on rentre très vite dans l'action, tout comme les personnages principaux qui se retrouvent à devoir faire un bout de chemin ensemble, l'une étant la prisonnière de l'autre. On va découvrir assez vite en même temps que Cordelia que la réputation de « boucher de Komarr » d'Aral Vorkosigan n'est pas justifiée et qu'il est au contraire, tout comme elle, une personne d'honneur. Le titre original, Shards of honor, est d'ailleurs beaucoup plus proche de l'essence du livre, puisque la question de l'honneur est au centre même des relations de Cordelia et d'Aral entre eux, mais également avec les autres. C'est la première chose qui les rapproche et leur permet de se comprendre.

Bref, les personnages sont très attachants, pour Aral encore un peu mystérieux, certaines choses de son passé sont suggérées et donnent envie d'en savoir plus - et sa déclaration d'amour est inoubliable ^^

Le lien entre ces deux là est très beau, très fort et absolument pas niais, ce qui est très agréable, les deux n'étant pas non plus représentatifs des stéréotypes de héros jeunes/forts/sans peur et sans reproches :)

Bon, je ne veux pas donner l'impression non plus que ce n'est qu'une histoire d'amour, c'est quand même aussi et surtout le premier tome d'une longue saga de SF, donc on a des voyages spatiaux, des informations sur les systèmes politiques de la colonie Bêta, d'où vient Cordelia et surtout de Barrayar, d'où est originaire Vorkosigan puisque l'on est plongé directement dans un complot trâmé par l'Empereur en personne, avec couloir de navigation, blocus, invasions et j'en passe.

La politique barrayarane (je crois qu'on dit comme ça) est un véritable nid de vipères et la fin laisse présager que l'on aura l'occasion d'en découvrir tous les détails par la suite ^^

Bref, le premier tome remplit parfaitement sa mission : les bases sont posées, on a envie de suivre les personnages et de savoir comment ça va tourner pour eux par la suite et aussi d'en découvrir plus sur l'univers auquel ils appartiennent.

Seul bémol, certains tomes sont difficiles à trouver actuellement en français, notamment le tome 2, Barrayar et, suite à quelques petites recherches, vu le prix plus qu'attractif (moins de 6 €) des éditions américaines, je pense que je vais pour ma part me procurer les livres directement en VO.

« - Vous voulez que je vous dise ? Vous aimez la politique - sur Barrayar tout au moins. Peut-être parce que chez vous, elle ressemble à s'y méprendre à ce qu'ailleurs on appelle la guerre. » (page 103).

« - Je ne le hais pas. Mais je ne suis pas non plus en adoration devant lui. (Cordelia observa un moment de silence avant d'ajouter en regardant sa mère droit dans les yeux :) Mais quand il se coupe, je saigne. » (page 232).

« - Quel remarquable stratagème ! dit Mehta d'une voix rêveuse. Un roman d'amour servant de couverture à un réseau d'espionnage ! J'aurais peut-être moi-même marché si les deux intéressés avaient été plus crédibles.
- En effet, approuva Cordelia avec affabilité, bien qu'elle bouillît intérieurement. Un homme de quarante-quatre ans qui tombe amoureux comme un jouvanceau, c'est assez peu courant. » (page 249).

Cette chronique de lecture est originellement parue le 3 juin dans La boîte de Pandora, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Pando.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pando - dans Amérique
commenter cet article

commentaires

Pando 14/06/2009 13:34

Yep, bibliothèques ou vente d'occasion... ou prier pour une réédition prochaine :)

Pando 07/06/2009 19:09

Hihi, contente de vous donner envie :)En fait je crois que tout est paru en français, mais le problème c'est que ça date de quelques années, et les livres n'ont pas été réédités, du coup certains tomes sont difficiles à trouver.Pour le nombre de livres, si je ne me trompe pas, il y en a une douzaine, plus un recueil de nouvelles.

Catherine 07/06/2009 21:04



13 livres ?! Argh..., ça fait beaucoup !
Peut-être pas disponibles en librairie mais dans des bibliothèques ?



Catherine 06/06/2009 19:47

Je suis d'accord avec A Girl from Earth, ça fait envie, mais il faut être vraiment motivée pour se lancer dans de longues séries, surtout si tout n'est pas paru en français...

A_girl_from_earth 06/06/2009 13:25

Oh la la ton commentaire me donne vraiment envie de me lancer enfin dans cette saga! Ce qui me fait toujours hésiter c'est qu'il y a tellement de tomes qu'on dirait qu'on n'en voit pas la fin...

Présentation

  • : Littératures de l'imaginaire
  • Littératures de l'imaginaire
  • : Ce blog consacré au défi 'Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents', regroupe les notes de lecture des participants qui veulent partager leur amour des littératures de l'imaginaire (SF, anticipation, fantastique, fantasy, conte...).
  • Contact

Recherche

Catégories